FORMATIONS 
 INITIALES ET CONTINUES
 

Le système éducatif suisse

Connaître les offres

Formuler tes perspectives professionnelles et de formation de long terme est essentiel pour planifier ton parcours. Aimerais-tu plutôt effectuer une maturité professionnelle ou intégrer une haute école ou une université ? Quelles voies s’offrent à toi pour atteindre les buts que tu t’es fixés ? Quelles sortes de formations continues existe-t-il ? La première étape est de comprendre le système suisse de formation et les possibilités qu’il offre. 

En bref : le fonctionnement du système suisse de formation

 

Après l’école obligatoire, il y a deux différentes sortes de formations initiales professionnelles : la formation initiale avec attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) d’une durée de deux ans et la formation initiale d’une durée de trois à quatre ans, avec Certificat fédéral de capacité (CFC). Les deux formations font partie du secondaire II au même titre que les écoles professionnelles, les écoles de culture générale et les collèges.

 

En général, l’entrée dans une école de formation professionnelle se fait sans examen d’entrée pour celles et ceux qui ont obtenu une maturité professionnelle dans le domaine souhaité ou qui ont une maturité gymnasiale et des qualifications complémentaires en poche.

nature_A5_edited.jpg

Le système éducatif suisse (agrandir)

Celui ou celle qui, après une maturité professionnelle ou spécialisée, aimerait suivre un cursus universitaire ou dans une école polytechnique fédérale, peut y accéder en effectuant la fameuse passerelle et un examen supplémentaire.

 

Selon le système de Bologne, ce sont les diplômes de Bachelor et de Master qui closent aussi bien le cursus dans les autes écoles que les universités et les écoles polytechniques fédérales. La préparation à un titre de doctorat (PhD) est possible après le Master.

 

La formation professionnelle supérieure constitue, avec les écoles supérieures spécialisées, le niveau tertiaire de notre système de formation. Elle est orientée vers la pratique et est conclue par des examens professionnels fédéraux, des examens professionnels fédéraux supérieurs et les écoles supérieures.

 

Celui ou celle qui détient une formation initiale professionnelle avec Certificat fédéral de capacité et a acquis de l’expérience pratique dans un domaine peut prétendre à l’examen professionnel fédéral en vue d’obtenir un brevet fédéral (BF).La détention d’un brevet fédéral est requise au préalable suivant l’examen pour pouvoir se présenter à l’examen professionnel supérieur, qui donne accès à un diplôme fédéral.


Les écoles supérieures spécialisées ES délivrent un diplôme reconnu par la Confédération avec une mention « ES ». Tant la formation que l’examen sont définis au niveau fédéral. Sont admises les personnes ayant une formation professionnelle initiale avec un CFC ou une maturité gymnasiale avec des qualifications complémentaires. Une école supérieure professionnelle permet aussi d’accéder à des études postdiplôme ES EPD, auxquelles peuvent prétendre les personnes au bénéfice d’une expérience professionnelle, d’un examen professionnel EP, d’un examen professionnel supérieur ou du diplôme fédéral.

 

Celui ou celle qui dispose d’un diplôme universitaire ou d’une formation similaire ainsi qu’une expérience professionnelle dans un domaine d’activité peut suivre une formation continue dans une haute école. Trois diplômes de formation continue sont proposés : le Certificate of Advanced Studies (CAS), le Diploma of Advanced Studies (DAS) et le Master of Advanced Studies (MAS). Ces formations continues sont généralement effectuées en parallèle d’une activité professionnelle et sont payantes. En parallèle, il existe de nombreuses autres offres de formations continues non formelles dont les conditions d’admission varient.

 

Débuter ou se réorienter


Grâce à la réforme du système de formation professionnelle, les décisions d’orientation qui doivent être prises relativement tôt ne déterminent plus tout le parcours d’un individu. Dans le domaine des métiers environnementaux, les examens professionnels et professionnels supérieurs permettent de se reconvertir dans une branche après avoir effectué un premier apprentissage (comme une formation dans le commerce de détail ou d’employé-e de commerce) et d’exercer un autre métier. La maturité professionnelle accompagnée d’une passerelle constitue un autre moyen d’entrer dans une haute école. Ces possibilités de reconversion permettent de rectifier un premier choix.

 follow us

Les dernières nouvelles du secteur de l'environnement directement dans votre boîte aux lettres électronique – avec le bulletin d'information de l’Ortra Environnement
 ©2020 Ortra Environnement